Weekly Petroleum Status Report du 29 septembre 2021
29 septembre 2021
Rapport Grain Stocks du 30 septembre 2021
30 septembre 2021

Quel sera le prochain rallye des matières premières ?

Ces dernières semaines, nous avons assisté à une forte hausse du prix de certaines matières premières, comme le gaz naturel (et l'ensemble du secteur énergétique) et le coton. De nombreuses personnes se demandent quelle matière première pourrait connaître la prochaine grande hausse. Permettez-moi de commencer par dire qu'il y a deux sujets brûlants qui vont influencer l'avenir proche des matières premières : Evergrande et l'inflation.

Evergrande, l'un des plus grands groupes immobiliers de Chine, effraie le marché avec un passif proche de 300 milliards de dollars. Je doute que l'entreprise soit en mesure d'honorer ses engagements financiers. Toutefois, comme le gouvernement chinois tente de tout contrôler, ce que nous voyons de l'extérieur pourrait être très différent de ce qui se passe à l'intérieur de l'entreprise.

Si l'effondrement de l'entreprise se produit réellement, sachant que le marché de l'immobilier et des services connexes représente 29 % du PIB chinois, on peut s'attendre à ce qu'il se propage à d'autres secteurs de l'économie et, surtout, aux matières premières (n'oublions pas que la Chine est le premier importateur de matières premières). Par conséquent, cet événement peut être suffisamment fort pour influencer les prix des matières premières. Nous devons toujours nous rappeler ce qui s'est passé avec Lehman Brothers lors de la crise financière de 2008.

L'inflation aux États-Unis, au-delà des prévisions et des déclarations rassurantes de la Fed, augmente et augmentera encore en 2022. C'est certainement un facteur positif pour les matières premières, qui ont toujours été anti-inflationnistes. Cela pourrait amener de plus en plus d'investisseurs à sortir du marché boursier et à acheter des matières premières.

J'en viens à la question du titre : quelle sera la prochaine matière première à connaître un fort mouvement haussier ? Je suis convaincu que ça peut être du sucre. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

La sécheresse, le gel et les incendies qui ont touché certaines parties des champs de canne à sucre dans le centre-sud du Brésil réduiront la disponibilité du sucre pour cette récolte et la prochaine. Pour compenser ce déficit, on se tourne vers l'Inde. Mais il y a un problème en Inde.

Les prix locaux du sucre sont plus élevés que les prix mondiaux, ce qui freine les exportations. Les moulins ne signent pas de contrats d'exportation car ils obtiennent des prix beaucoup plus élevés sur le marché local.

Au cours de la saison actuelle, l'Inde a exporté un volume record de 7,5 millions de tonnes de sucre. Pour la saison 2021-2022 qui débute le 1er octobre, les moulins indiens ont jusqu'à présent signé des contrats pour exporter 1,2 million de tonnes. En outre, la plupart de ces accords ont été signés en août, et depuis lors, la hausse des prix intérieurs a réduit le nombre de nouveaux contrats à presque zéro.

Les prix locaux ont augmenté de 13 % au cours des deux derniers mois, soit la plus forte variation depuis novembre 2017.

L'Uttar Pradesh, premier État indien producteur de sucre, devrait annoncer dans les semaines à venir le prix recommandé pour la canne à sucre, c'est-à-dire le prix que les producteurs doivent payer aux cultivateurs. Avec les élections qui approchent, le prix risque d'être encore augmenté.

Par conséquent, dans les mois à venir, les prix mondiaux du sucre vont très probablement augmenter en raison de la baisse des exportations de l'Inde, tandis que les prix locaux devraient se corriger à mesure que les approvisionnements arrivent pour la nouvelle saison.

Mais de combien ? Les prix mondiaux du sucre brut doivent être supérieurs à 21 cents par livre pour que les exportations de l'Inde soient viables. Personnellement (mais c'est mon opinion), je pense que les prix mondiaux atteindront 24 cents par livre.

Ces dernières semaines, nous avons assisté à une forte hausse du prix de certaines matières premières, comme le gaz naturel et le coton. De nombreuses personnes se demandent quelle matière première

David
David
David Carli est un trader avec plus de 25 ans d'expérience (deux ans en tant que gestionnaire de fonds) en devises et en matières premières. Il collabore avec une importante société européenne d'investissement dans les matières premières et est l'auteur de plusieurs livres à succès sur le trading et les marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.